Méditation chrétienne du Québec et
des régions francophones du Canada (MCQRFC)

Ressourcement et Assemblée générale (13 mai 2006) Méditation chrétienne du Québec

Comme le souhaitait le président Yvon R. Théroux, dans sa lettre d’invitation, au moins 87 personnes, dont 49 membres, assistaient à la journée « ressourcement-assemblée générale » le 13 mai dernier, à l’Institut de pastorale des Dominicains à Montréal. Cette rencontre voulait aussi souligner notre 15e anniversaire de fondation. Aux premières heures, Michel Boyer et Francine Devroede s’affairaient à aménager les lieux pour les rendre  fonctionnels et propices à la rencontre. La bonne marche de la journée a été aussi assurée par la participation toute dévouée de certaines participantes. Dès l’arrivée, nous avons senti le plaisir des retrouvailles, ce qui a créé un chaleureux climat de fraternité. Les membres, proches ou éloignés (Ottawa, Sherbrooke, TroisRivières) manifestaient une joie réelle de se revoir à l’occasion de ce rendez-vous annuel. La personne invitée pour la conférence, le père Ivan Marcil, carme, a suscité l’intérêt dès le début de son exposé. Il a développé avec compétence et simplicité le thème proposé : la méditation comme processus thérapeutique. Il a souligné comment on retrouve cet aspect de la méditation dans l’Évangile, chez les Pères du désert et chez les contemporains. Dans l’Évangile, Jésus guérit l’être tout entier. Mais en même temps, il met en lumière la faiblesse de la personne car la guérison ne se fait pas sans la collaboration du sujet. Pour les Pères du désert, la méditation conduit à la guérison spirituelle tout en ayant un effet thérapeutique sur l’inconscient. En ce sens, ils sont modernes car ils joignent psychologie et spiritualité. Quant aux contemporains, ils marchent dans la même voie. La méditation est un repos en Dieu qui permet aux blocages de remonter à la surface. Il ne faut donc pas s’étonner de la charge affective que peut comporter la méditation à certains moments. Une attitude de tolérance sans opposition devient nécessaire au processus de transformation. Les approches modernes intègrent, elles aussi, spiritualité et psychologie. Suite à cette éclairante conférence, les participant(e)s ont bénéficié d’un échange avec la personne-ressource où leurs interrogations ont pu trouver réponse. Il y eut ensuite une période de silence pour la méditation. Le temps du dîner, suivi de la vente de livres, fut un moment apprécié, favorisant les échanges d’expériences des méditants de différents groupes. La parution toute fraîche du CD Un mot dans le silence, un mot pour méditer a permis une vente intéressante de ce précieux ouvrage de réflexion et de formation. Tous les membres de MCQ présents le matin ont assisté à l’assemblée générale. Le rapport annuel rendu avec force détails par Yvon R. Théroux, président, et le père Michel Boyer, coordonnateur, nous a donné une bonne idée de l’état de santé de MCQ. Ils ont noté le développement heureux de la communauté qui compte actuellement 290 membres. La dernière année, nous avons mis l’accent sur la diffusion de la méditation auprès des évêques du Québec soit en leur faisant parvenir de la documentation, soit par différents contacts… Ce rapport laisse aussi transpirer le souci des membres du C.A. concernant la formation et le soutien aux méditant(e)s. Des démarches ont été entreprises en vue d’explorer l’éventuelle mise sur pied d’une École de spiritualité. La rencontre s’est poursuivie par la présentation du plan triennal 2006-2009. De belles initiatives laissent entrevoir un mouvement dynamique dans le développement de MCQ. Favoriser sa visibilité demeure un point majeur, ce qui se fera par la diffusion d’ouvrages divers, par des conférences ou des émissions à Radio Ville-Marie. Le soutien aux membres et aux groupes se poursuivra par l’intervention d’accompagnatrices et d’accompagnateurs régionaux commencée au cours de la présente année. Avec l’expansion de la communauté vient le travail accru au secrétariat. Bien que nous bénéficions actuellement des services plus que généreux de notre secrétaire bénévole à temps partiel Francine Devroede, le Conseil d’administration et le coordonnateur demeurent préoccupés d’une présence plus importante au bureau. Cela touche inévitablement le financement, ce qui n’est pas la seule responsabilité du CA mais aussi celle des groupes et des membres. L’assemblée se termine par les élections. De nouveaux visages viennent remplacer Linda Beaucage et Monique Fodé. Le Conseil d’administration se compose maintenant de : Gérald Bazinet, Nelson Cournoyer, Jean St-Onge, Yvon R. Théroux et Marcel Vincent. Merci à Linda et Monique pour leur généreuse implication de même qu’à Antoine Boustani qui s’est occupé pendant un an de la tenue de livres. En cette année du 15e anniversaire, la journée ne pouvait se terminer sans souligner cet événement de façon spéciale. Michelle Dubuc, fondatrice de MCQ, nous a relaté les débuts de la communauté où elle a dû faire preuve d’audace et de confiance pour lancer pareille initiative. Quant à Monique Piché, elle a raconté, sur le ton enjoué qu’on lui connaît, comment elle avait pris la relève de Michelle pour poursuivre cette œuvre inspirée par John Main. Nous avons terminé la journée par la dégustation d’un mousseux et de gâteaux, question de rendre hommage à tout ce qui s’est vécu de beau et de bon depuis les débuts. Ce fut un moment heureux qui nous a permis de célébrer notre existence et de resserrer les liens d’amitié qui permettent de construire avec espoir et enthousiasme. Merci au père Ivan Marcil qui a su nourrir notre journée par un apport spirituel très consistant. Des remerciements vont aussi à Francine Devroede et Michel Boyer qui ont investi temps et énergie à la préparation de cette rencontre. Merci enfin au Conseil d’administration qui ne ménage pas ses efforts pour insuffler à tous et à toutes un élan qui nous fait espérer des lendemains qui chantent. Denise Gagné Accompagnatrice régionale, Montréal

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.