Gratitude

Extrait du Volume 14, numéro 2 (automne 2006)

La rencontre de John Main et de son enseignement m’a touchée profondément. C’est de lui que m’est venu l’appel à partager cet enseignement au monde francophone: « Un tel trésor, il faut le faire connaître. » C’est devenu comme un mantra dans mon cœur. Nous sommes en 1977.

À l’automne 1990, j’ai le privilège de vivre quelques mois au Prieuré bénédictin de Montréal et d’y rencontrer sœur
Laurence Audet. De retour du Nigeria où elle avait introduit la méditation chrétienne auprès des jeunes de la communauté, elle bénéficie d’une année sabbatique pour vivre à plein la vie contemplative au Prieuré. Et elle brûle du désir de transmettre cette voie du silence aux gens d’ici. Sœur Laurence et moi assurons l’hospitalité à Benedicta House en lien avec Doreen Romandini, pilier de la première heure de la communauté. Un petit groupe de
méditants francophones s’y rencontre toutes les semaines et sœur Laurence assure l’animation.

Nous commençons alors à nous risquer à traduire quelques textes de base. Johanne Archambault, méditante et traductrice professionnelle, vient à notre secours et produit les premières brochures en français. C’est un superbe cadeau pour lequel nous lui sommes immensément reconnaissantes. Cette grâce donne le coup d’envoi.

Suite aux événements qui marquent la fermeture du Prieuré en 1991, nous nous retrouvons au centre-ville de Montréal, déterminées à poursuivre. Cette étape sera brève. Sœur Laurence est rappelée dans sa communauté
religieuse et elle m’invite alors à continuer d’un célèbre: « Va ! ». Nous y avons toutes deux reconnu l’œuvre de
l’Esprit.

Ce moment de la petite histoire des débuts de la Méditation chrétienne en français est peu connu. Je tiens, en ce 15e anniversaire de MCQ, à rendre hommage à sœur Laurence Audet pour son feu, sa foi et son indéfectible enthousiasme pour ce don du silence à offrir au monde d’aujourd’hui selon l’héritage de John Main.

Soyez remerciés vous tous et toutes, les artisans des débuts jusqu’à aujourd’hui, pour cette tradition spirituelle gigantesque que vous portez dans votre cœur et que nous nous transmettons les uns aux autres par la parole et surtout par le silence.

Avec toute mon admiration et ma reconnaissance!

A propos Michelle Dubuc 2 Articles
Michelle Dubuc est à l'origine de la Méditation chrétienne en français au Québec et fut coordonnatrice de 1991 à 1998.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire