Être simplement dans la présence

méditer chaque jour et trouver la paix intérieure
Extrait du livre de John Main "Méditer chaque jour et trouver la paix intérieure", disponible sur notre boutique.

Rappelez-vous que le chemin spirituel est une pérégrination dans les profondeurs de Dieu, celles du mystère divin lui-même. C’est un voyage qui ne demande que d’avoir la foi, celle de revenir jour après jour, avec l’attention d’un enfant, à notre méditation, sans demander quoi que ce soit, ni attendre quoi que ce soit, mais en étant simplement dans la Présence. À ces moments-là, nous cherchons à être immobiles, silencieux, pour pouvoir quitter la périphérie et revenir au centre.

Laissez-moi vous décrire à présent le chemin de la méditation lui-même. En disant le mot, vous vous insérez dans une grande tradition, celle d’hommes et de femmes qui ont médité pendant des siècles et qui, ce faisant, ont cherché à dépasser leurs propres limites et à entrer dans la merveille de Dieu, dans le cœur de l’énergie divine, et pour ce faire, à entrer dans leur propre cœur. Quand nous méditons, nous sommes immobiles, corps et âme, corps et esprit, entièrement ouverts à la présence de Dieu, sachant que cette présence est pur amour, pure douceur, pur pardon. Dans cette présence, nous devenons qui nous sommes, des créatures créées par Dieu, rachetées par l’amour de Jésus, temples de l’Esprit Saint, et par cette expérience, nous devenons entièrement libres, pour être nous-mêmes, pour nous aimer nous-mêmes, aimer notre prochain et aimer Dieu.

Méditer fait quitter tout esclavage, toutes limites, pour entrer dans la liberté de Dieu, la liberté de la vie trinitaire. Tout ce que nous avons à faire, c’est d’ouvrir nos cœurs à cette réalité, et le chemin est le chemin du mot de prière.

In the Beginning

John Main
A propos John Main 367 Articles
John Main, moine bénédictin, est le fondateur du mouvement international de la méditation chrétienne. Après avoir appris à méditer auprès d’un maître hindou, il a découvert que, dans l’antiquité, des moines chrétiens comme Jean Cassien pratiquaient la prière d’une manière analogue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire