Découvrir notre vrai soi

Il n’est pas de chemin vers la vérité ou vers l’Esprit qui ne soit pas le chemin de l’amour. Dieu est amour.

méditer chaque jour et trouver la paix intérieure
Extrait du livre de John Main "Méditer chaque jour et trouver la paix intérieure", disponible sur notre boutique.

Découvrir notre propre esprit, notre vrai soi, est une expérience qui consiste en une joie indescriptible, la joie de la libération. Mais la perte du moi qui la rend possible, l’érosion et l’abandon des vieilles illusions, requièrent ces qualités qui occupent une place si importante dans l’enseignement de saint Paul : l’audace, le courage, la foi, l’engagement et la persévérance. Terre à terre plutôt qu’héroïques, ces qualités nous rendent capables de persévérer dans l’engagement quotidien à faire ce pèlerinage, à la fidélité à la méditation biquotidienne et à la « pauvreté éminente » à laquelle nous conduit le mot de prière. Ce ne sont pas des qualités « maison », elles nous sont données par l’amour, ce sont des dons de l’Esprit pour nous conduire à Lui, à un amour plus profond. Il n’est pas de chemin vers la vérité ou vers l’Esprit qui ne soit pas le chemin de l’amour. Dieu est amour.

En avançant dans le silence, nous commençons à faire l’expérience du vrai sens des paroles de Jésus : « Qui aura trouvé sa vie la perdra[1]. » Et encore : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même[2]. » Il faut de la fermeté pour devenir vraiment silencieux. Apprendre à réciter simplement le mot de prière en se détournant de toute pensée demande du courage. Mais en persévérant, on découvre que la pauvreté du mot de prière nous amène à une simplicité vraiment radicale qui rend ce courage possible, car nous sommes capables d’un plus grand courage que nous ne l’imaginons. Mais la méditation est une prière de foi, car nous devons nous quitter nous-mêmes avant que le Tout-Autre ne se manifeste, sans être assurés d’avance qu’Il va se manifester. Par nature, la pauvreté consiste en ce risque d’anéantissement. C’est le saut de la foi de nous-même vers l’Autre. C’est le risque inhérent à tout amour.

Un mot dans le silence, un mot pour méditer

[1] Mt 10, 39.

[2] Mt 16, 24.

John Main
A propos John Main 190 Articles
John Main, moine bénédictin, est le fondateur du mouvement international de la méditation chrétienne. Après avoir appris à méditer auprès d’un maître hindou, il a découvert que, dans l’antiquité, des moines chrétiens comme Jean Cassien pratiquaient la prière d’une manière analogue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire