Apprendre à être fidèle

méditer chaque jour et trouver la paix intérieure
Extrait du livre de John Main "Méditer chaque jour et trouver la paix intérieure", disponible sur notre boutique.

Il y a deux vérités particulièrement importantes à assimiler lorsqu’on débute. Premièrement, il faut dire le mot du début à la fin de la méditation, c’est essentiel à comprendre. On trouve ce principe de base dans notre tradition, qu’on doit répéter le mot du début à la fin du temps de méditation. Ce qui arrive souvent c’est qu’après avoir dit le mot pendant quelque temps, on commence à se sentir très paisible, très libre peut-être. Le poids de toutes les idées et pensées s’est envolé, et on pense alors : « Cette liberté, cette paix sont plutôt agréables, je vais m’y reposer. Je laisse tomber le mot, arrêter de le dire. Je vais juste savourer cette paix. » C’est la voie directe vers le désastre. Vous allez perdre inutilement beaucoup de temps si vous n’apprenez pas, d’emblée, à dire votre mot du début à la fin de la méditation. Deuxièmement, il faut apprendre à méditer tous les matins et tous les soirs. Là encore, ne vous y trompez pas, c’est le minimum.

À la lecture du Nouveau Testament, illuminée du moins par l’esprit du Christ qui brûle dans nos cœurs, on ne peut qu’être enivré, stupéfait par la pure merveille du destin qui nous est offert. Mais nous ne devons jamais oublier que la condition pour y être ouvert et pour y répondre est toujours la simplicité, la pauvreté en esprit. Cela veut dire que ce même destin nous invite à abandonner toute complexité, tout désir de posséder Dieu ou de posséder la connaissance spirituelle, et à nous engager sur l’étroit sentier de la dépossession. Cela exige de la fidélité. On apprend à être fidèles en étant simplement fidèles aux temps de méditation quotidiens et, pendant la méditation, à la récitation du mot de prière.

The Heart of Creation

John Main
A propos John Main 367 Articles
John Main, moine bénédictin, est le fondateur du mouvement international de la méditation chrétienne. Après avoir appris à méditer auprès d’un maître hindou, il a découvert que, dans l’antiquité, des moines chrétiens comme Jean Cassien pratiquaient la prière d’une manière analogue.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire